Commentaires récents

Partagez



Si vous aimez

Le Passetiello

Le « Passetiello » est un sentier qui parcourt le Monte Solaro, partant près de la place Due Golfi, au bout de la Via Roma à Capri.
Le chemin monte pour s’immerger dans le maquis méditerranéen et rejoindre le territoire …

Itinéraire Torre della Guardia – Punta Carena

Faro della Punta Carena Les marches qui descendent de la Torre della Guardia (Tour de Garde) pour arriver au phare de Punta Carena offrent une vue imprenable. La Punta Carena est un des sites balnéaires les plus populaires sur l'île de Capri, avec un cadre unique où le soleil se couche sur la mer.





Il y a plusieurs possibilités de promenades pour rejoindre la Torre della Guardia, puis la Punta Carena.


Route plus longue, en passant par la zone de Migliera, avec un arrêt au belvédère surplombant les Faraglioni.

Punta Carena et le phare

Faro della Punta Carena Située au sud-ouest de l'île, au pied de la pointe de la Punta Carena, dominée par le phare, cette baie pittoresque s'inscrit dans un paysage typiquement méditerranéen. C'est une des seules baies de l'île d'où l'on peut profiter du coucher de soleil sur la mer. Le Phare, construit il y a un siècle et demi, est, après celui de Gênes, le deuxième en Italie en termes de taille et de puissance.

Escalier phénicien

L’escalier phénicien (scala fenicia en italien) de Capri est un ancien long et raide escalier en pierre, qui relie le port de Marina Grande à la ville d’Anacapri. Malgré son nom, il aurait été construit par …

Palazzo a mare

A Palazzo a Mare, site antique au nord de l’île de Capri, se trouvent d’agréables plages de galet, dont une partie est publique, avec une structure balnéaire à Bagni di Tiberio (en français : bains de Tibère)
Il se

Marina Grande

Marina Grande, Capri La Marina Grande est le principal port de Capri, dans lequel on aborde en rejoignant l'île par bateau. Le village est remarquable par ses maisons de pêcheurs colorées et la plus grande plage de l'île. Passage obligé à Capri, en été le port est particulièrement encombré.

On trouve ici les bus, notamment pour les centres d'Anacapri ou de Capri, et le funiculaire pour le centre-ville de Capri. Se trouvent aussi les bureaux du port et un bureau d'informations touristiques.

Les Faraglioni

Capri, Faraglioni Les Faraglioni de Capri sont des pics rocheux qui émergent de la mer, au sud-est de l'île. Ils sont emblématiques de l'île. Chacun est nommé distinctement ; le premier, rattaché à la côte est le Faraglione di Terra, hautde 109 mètres ; le second, Le Faraglione di Mezzo, est haut de 81 mètres et traversé par un passage en arc que l'on peut emprunter en barque ; le troisième est le Faraglione di Fuori, haut de 104 mètres.

Marina Piccola

La Marina Piccola (en français petit port) et sa jolie baie, avec ses belles plages prisées, se trouvent sur la côte sud de l’île de Capri, non loin des Faraglioni. Les trois impressionnant rochers qui émergent de la mer.…

Sentier Tragara – Pizzolungo – Arco Naturale

capri, belvedere di tragara Le sentier Tragara – Pizzolungo – Arco Naturale peut être parcouru en partie ou en entier en effectuant une boucle (dans un sens ou dans l'autre), en partant par exemple du centre de Capri. C'est une bonne occasion de découvrir les beautés de l'île, à quelques pas du centre de la ville de Capri. On emprunte la Via Tragara au bout à gauche de la Via Camarelle (la rue des boutiques de luxe). Cette rue pittoresque passe devant les jardins de villas et de beaux hôtels, pour rejoindre en moins de 500 mètres le belvédère de Tragara.

Plages de Capri

Où se baigner à Capri entre plages privées et plages publiques ?
On ne vient pas à Capri pour ses grandes plages de sable, il n’y en a pas. Les plages y sont rares et petites, souvent faites de rochers …

Sentier de la Migliera

Belvedere della Migliera Le chemin de la Migliera est une très belle promenade, facile et peu fréquentée, qui part d'Anacapri, traverse des cultures locales, des vignes, arbres, beaux jardins, pour se terminer au Belvedere del Tuono, un des plus beaux points de vue de l'île de Capri.



C'est du pied du Monte Solaro, sur la droite de Piazza Vittoria, que l'on emprunte ce chemin plat, en passant par la Via Caposcuro, et ensuite la Via Migliera. Après le cimetière se trouve l'église de S. Maria di Costantinopoli, la plus ancienne paroisse d'Anacapri, reconstruite au XVIIe siècle.

Cette route existait probablement à l'époque romaine. A proximité, on y a retrouvé des restes de construction impériale, des morceaux de mosaïques et des plâtres colorés.

Villa Damecuta

La Villa Damecuta est l’une des douze villas impériales romaines construites par l’empereur Tibère sur l’île de Capri.
Malheureusement, il ne reste que quelques ruines de la villa, notamment à cause de l’éruption du Vésuve en l’an 79 et en …

Sentier des forts

cartina sentiero dei fortini La Via dei Fortini est un sentier qui parcourt la côte occidentale de l'île de Capri en passant par quatre fortins (fortini). Il traverse de très beaux sites de la côte, falaises, promontoires et petites criques, reliant la Grotte Bleue (Grotta azzurra) au phare de la pointe carena (faro della punta carena). Il faut compter environ 3 heures pour le parcourir en entier. Le chemin est balisé de points de peintures rouges. Les forts ont été construits entre le IXe et le XVe siècle pour surveiller la côte régulièrement attaquée par des pirates (dont des corsaires sarrasins). Partant de la Grotte bleue, Le chemin passe en contrebas de la Villa Impériale de Damecuta, la Punta dell'Arcera, pour rejoindre ensuite le Fort d'Orrico

Tour de Capri

Un bon moyen de découvrir Capri, est d’en faire le tour en bateau, admirer sa côte rocheuse et de nombreux sites naturels comme des grottes marines et des criques. D’une durée de 1h ou 2h généralement (environ 20€ par

Sites et monuments de Capri

Sites et monuments à découvrir sur l'île de Capri : les sites naturels comme la Grotte Bleue (Grotta Azzurra), le Monte Solaro, les villas et jardins comme San Michele et les jardins d'Auguste, les vestiges antiques tel que la Villa Jovis, les panoramas, etc

Villa San Michele

La Villa San Michele était la maison du médecin suédois Axel Munthe. Elle fut construite sur les ruines d’une ancienne chapelle dédiée à Saint-Michel, en haut des escaliers phéniciens (joignant la Marina Grande à Anacapri). Elle appartient aujourd’hui à

Monte Solaro

Monte Solaro Le mont Solaro est le plus haut sommet de l'île de Capri avec ses 589 mètres. On y jouit d'une vue spectaculaire sur l'île, le golfe de Naples et de Salerne, la côte amalfitaine et vers l'île d'Ischia. On peut aussi y observer la grande variété de la flore qui pousse sur ses pentes.


Il y a plusieurs façons de rejoindre le sommet. D'Anacapri, on peut prendre le télésiège (11€ aller/retour, 8€ aller simple). On peut aussi faire le trajet à pied, soit en partant de la ville de Capri

Musée Ignazio Cerio

L’ensemble de l’histoire de l’île de Capri, depuis sa formation géologique, se retrouve dans ce petit musée du Centro Caprenze Ignazio Cerio, sur la Piazzetta Ignazio, fondé en 2000, mais dont l’origine remonte à la réorganisation de l’écrivain et

Jardins d’Auguste (Giardini di Augusto) et Via Krupp

C'est depuis ces jardins d'Auguste (Giardini di Augusto en italien, anciennement désignés comme jardins de Krupp) que l'on jouit de l'une des plus belles vues de Capri, avec les Faraglioni en arrière-plan. Construits à l'initiative de l'industriel allemand Alfred Krupp au début du XXe siècle, ces jardins sont constitués de plusieurs terrasses fleuries, avec vue sur le Monte Solaro, sur les Faraglioni d'un côté, et de l'autre sur la Marina Piccola et la tortueuse Via Krupp construite à flanc de falaise.

La grotte bleue (grotta azzurra)

grotta-azzurra La grotte bleue (grotta azzurra en italien) est une grotte maritime située sur la côte nord-ouest de l'île de Capri, sur la commune d'Anacapri. Elle est célèbre pour son eau claire et ses reflets bleu lumineux qui proviennent de la lumière externe réfléchie par ses parois et dont la composante rouge est filtrée par l'eau. C'est cette couleur bleue qui donne sa particularité à cette grotte et qui en a fait l'attraction la plus célèbre de Capri.

Hôtels à Naples et environs

Cliquez sur un quartier (le quartier de la gare est le plus économique, le moins touristique également) pour afficher la liste des hôtels classés par proximité avec ce quartier, ou bien cliquez ici pour voir tous les hôtels de Naples

Carte de Campanie

Carte interactive de la Campanie, la région de Naples.

Île d’Ischia

Présentation d'Ischia, brève historique et aperçu de ses communes. Un tour en images d'Ischia, avec ses villages côtiers (Ischia, Forio, etc) et intérieurs, ses côtes, sa forêt et paysages.

Petite histoire du Vésuve

Dessin du Vésuve en 1761

Les témoignages de l’antiquité

vesuve-1761Il semble que le Vésuve ait été longtemps un joli mont paisible. Les écrivains de l’antiquité le décrivaient comme un jardin couvert vignes, sauf le sommet aride. Ils mentionnaient un espace plat au centre d’une dépression …

Carte de Salerne

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Salerne

chargement de la carte - veuillez patienter...

Salerne 40.677807, 14.760475 Salerne

Visite de Salerne

Une visite de Salerne et de sa cathédrale

Capoue

Amphitheatre romain de Capoue

Capoue, située au nord-ouest de Naples, est une ville très ancienne, remontant au moins au IXe siècle avant notre ère. Sous la Rome antique, elle était considérée comme une des plus grandes villes d'Italie méridionale. Elle conserve un amphithéâtre romain dont les souterrains qui peuvent être visiter sont exceptionnellement bien conservés.

A peu de distance de la Capoue antique (aujourd'hui sur la commune de Santa Maria Capua Vetere), se trouve la "nouvelle ville" de Capoue (dénommée Capoue, Capua en italien). Celle-ci se développa au moyen-age après la destruction par les sarrasins de l'ancienne ville au IXe siècle. Elle garde de nombreux vestiges de cette époque, dont des édifices normands.

Informations générales sur Pompéi

Horaires et tarifs, ressources sur Pompéi, site officiel, etc
SCAVI DI POMPEI
Via Villa dei Misteri 1, 80045  Pompei
...

Visite du site de Pompéi

Forum romain de Pompéi Carte interactive du site archéologique de Pompéi, photos et présentation des édifices et monuments : maisons, théâtres, palestre, villas, forum, boutiques, boulangeries, lupanars. Anecdotes sur les trouvailles fossilisées par l'éruption de 79.

Procida

Petite île du golfe de Naples avec 4 km², Procida est aussi la plus belle. Elle est restée authentique malgré sa proximité de la côte.
Accrochées à la roche, ses maisons colorées de pécheurs sont emblématiques de l’île, particulièrement à Marina di Corricella.
Le dédale de ruelles et d'escaliers est un vrai plaisir à parcourir un peu au hasard.

Amphithéâtre de Capoue et ville antique

Anfiteatro di Capua

Capoue a une histoire très ancienne, ayant été une ville osque, puis étrusque, avant d’être romaine. Elle fut une des principales villes romaines d'Italie méridionale, située le long de la Via Appia (Voie appienne).
L'amphithéâtre Campano  est le deuxième plus grand de ce genre, après le Colisée de Rome.

Capoue (nouvelle ville)

Castello delle Pietre, Capua Visite de la "Nouvelle Capoue", fondée au IXe siècle par des exilés de l'antique Capoue : le château normand, églises, pont romain et porte capuana.

Carnet de voyage à Ischia

Vues du Vésuve, visite

Cratère du Vésuve Photos du Vésuve, visite du volcan, vues anciennes et images satellites.

Histoire de Pompéi

Les origines de Pompéi sont aussi anciennes que celles de Rome. Les premières occupations osques - un des plus anciens peuples de la péninsule italienne -, dateraient de la moitié du VIIe siècle av. J.-C., avec peut-être un petit hameau autour du croisement de trois routes, entre Cumes, Nola et Stabia.
Cet endroit fut un lieu de passage obligatoire entre le nord et le sud, donc convoité par les différentes puissances voisines.
Les traces de peuplement avérées les plus anciennes datent du VIe avant J.-C.

Visites et excursions à Pompéi

Acquérir un billet d'entrée, une visite guidée ou une excursion à Pompéi. Au départ de plusieurs villes possible, dont Rome ou Naples.

Brève histoire de la Nouvelle Capoue

En 841, dans la lutte pour la succession du duché de Bénévent, le Prince Radelchis I engagea des mercenaires Sarrasins commandés par le berbère Halfun, contre Landolphe, comte de Caserta. Les sarrasins pillèrent et détruisirent l’ancienne Capoue (aujourd’hui Santa

Le Sannio

Lago del Matese

La région du Sannio, de moyennes montagnes, est située en grande partie dans la province de Bénévent, avec les Monts Taburno et Camposauro, le Matese et son lac.

Province d’Avellino, Monts Irpino

Sant Angelo dei Lombardi

Dans la province d’Avellino, la région des Monts Irpino est formée de petites montagnes très agréables. On y découvre de charmants villages médiévaux comme Rocca san Felice et Sant Angelo dei Lombardi.

 

Agropoli

Agropoli

Le territoire d’Agropoli était déjà occupé au néolithique, un bourg romain s’y développa puis une cité médiévale.

La ville est dominée par son centre historique qui a conservé beaucoup de ses ruelles. L’enceinte est bien conservée, on y accède …

Ressources sur Capoue

Histoire de Paestum, Poseidonia

Paestum, vue d'artiste C'est aux environs de 600 avant notre ère que des grecs venus de Sybaris fondèrent la cité nommée Poseidonia, du nom de Poséidon, le dieu de la mer.
Au VIIe siècle avant J.-C., Strabon évoquait une installation fortifiée portant ce nom. Il est probable que les premières implantations se situèrent plus à l'ouest, à l'embouchure du Silaros.

Préhistoire et fondation de Poseidonia

Le site de Paestum était occupé lors de la préhistoire. Près de la basilique, furent trouvés des objets datant du paléolithique jusqu'à l'âge de bronze ; près de la Porta Giustizia, des restes de huttes ont été découverts ; Au temple d'Athéna et vers la Porta Aurea, une implantation néolithique fut mise en évidence.

Période grecque et lucanienne

C'est vers 560 avant J.-C. que Poseidonia commence son âge d'or. C'est d'abord le retrait de l'influence des étrusques au nord de la rive du Sele qui a permis à la cité de s'implanter plus profondément dans la région.

La Paestum romaine

C'est en 273 avant notre ère que Rome fit de Paestum une colonie. Comme sa voisine Velia, son rôle était au besoin de fournir des navires et des marins aux romains.
Elle fut ainsi probablement impliquée au coté de Rome lors de la 1ère guerre punique

Du déclin de Paestum à sa redécouverte

Selon Strabon, une rivière qui coulait à proximité, le Salsa (l'actuel Capodifiume, proche de la paroi méridionale et enjambé par un pont du IVe siècle av. J.-C.), créa un marais et changea Paestum en un lieu malsain.
C'est l’envasement progressif de l'estuaire, la progression de la plage, qui empêcha probablement les eaux du ruisseau de s'écouler normalement, et qui stagnèrent.

Carte de Caserte

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Caserte

chargement de la carte - veuillez patienter...

Caserte 41.072348, 14.331134 Caserte

Site archéologique de Paestum

Temple d'Athéna de Paestum

Les quartiers centraux étaient dès les origines dédiés à des usages publics distincts, dont deux aires sacrées au nord et au sud, séparées par l'agora, dont la partie la plus méridionale est devenu le forum à l'époque romaine.
Les restes majeurs sont ceux des trois principaux temples doriques, qui remontent à la première moitié du VIe siècle avant notre ère. Ils étaient dédiés à Héra et Poséidon

Palais Royal de Caserte

jardins du palais de caserte Le palais royal de Caserte (en italien la « Reggia di Caserta ») fut une résidence de la famille royale des Bourbons de Naples. Parfois appelé la Versailles de l'Italie, le monument compte non seulement un somptueux palais vaste de 61 000 m², mais aussi un grand parc et jardin aquatique, des bois et des pavillons de chasse.

Herculanum

Herculanum, maison de Neptune et Amphitrite La ville d'Herculanum (Ercolano en italien), déjà sérieusement endommagée lors du tremblement de terre de l'an 62 de notre ère, fut intégralement détruite par l'éruption du Vésuve de 79, tout comme Pompéi, Stabies et Oplontis. Elle fut recouverte d'une considérable masse de boue, de cendres et d'autres matières éruptives entraînées par de l'eau, qui pénétrèrent dans chaque ouverture de la ville, et se solidifia en une couche compacte et solide épaisse de 15 à 20 mètres.