Skip to main content
Rechercher des hôtels
Date d'arrivée
Date de départ

Naples

vésuve vu de naples

Le Vésuve et la baie de Naples

Visite de Naples, patrimoine et photos, histoire, cartes et sites touristiques, culture

Capitale de l’Italie du sud, Naples est familièrement associée au volcan du Vésuve ou à la pizza qui y fut inventée pour la reine Margherita en 1780.
C’est une ville singulière, pleine de joyaux, d’odeurs et de saveurs, mais aussi riche de contrastes et même de contradictions.

Naples est plus ancienne que Rome, fondée par les grecs selon la tradition le 21 décembre 475 avant notre ère. Plusieurs fois capitale du Royaume de Naples et de Sicile, elle fut une plus importantes villes d’Europe. Héritier de cette longue histoire, son centre historique est inscrit par l’Unesco depuis 1995.
La ville a connu des siècles mouvementés sous la coupe de puissances étrangères, françaises et espagnoles. Pourtant les napolitains gardèrent factuellement une certaine indépendance, devenant un peuple insoumis et doté de structures de pouvoir parallèles, contournant avec ingéniosité la règle des occupants.
Ce sont tous ces paradoxes qui ont forgé le puissant caractère de Naples, où beautés côtoient dégradations, où la joie et la tristesse se succèdent et parfois se confondent. Cette forte personnalité laisse rarement indifférent, pouvant repousser le voyageur dans un premier temps, mais est capable de séduire les cœurs, de charmer et même d’enchanter.
Naples ne mérite pas les clichés qui l’associent trop facilement à la criminalité, à la pauvreté et aux petites arnaques. Au delà de ces travers bien réels mais exagérés, c’est d’abord une ville chaleureuse, humaine et vivante, aux traditions populaires persistantes, caractères qui ont depuis longtemps disparu des grandes villes modernes d’occident, gentrifiées et aménagées pour le tourisme.

On peut par exemple découvrir les superbes collections archéologiques du Musée de Capodimonte ou les salles dorées du Palais Royal, affronter une circulation chaotique apparente dont les règles sont propres à la ville. D’une part, à Naples la dévotion religieuse est intense, où le christianisme a investi très tôt les souterrains, élevé des églises sublimes avec des œuvres uniques comme le Christ voilé de la chapelle Sansevero. Mais d’autre part et paradoxalement, la culture est tout autant païenne, où la vie est inconsciemment suspendue aux humeurs d’une montagne associée à Hercule, le volcan Vésuve, où le géant Mimas fut enseveli par le dieu Héphaïstos (Vulcain chez les romains), et dont la présence est toujours en arrière-plan.
Donc, Naples n’est pas une ville-musée dans les standards européens. La visiter peut ainsi déboussoler, dépayser, et surtout révéler une liberté qui ne se retrouve nulle part ailleurs.