Commentaires récents

Partagez



Si vous aimez

Amphithéâtre de Capoue et ville antique

Capoue a une histoire très ancienne, ayant été une ville osque, puis étrusque, avant d’être romaine. Elle fut une des principales villes romaines d’Italie méridionale, située le long de la Via Appia (Voie appienne).

Amphithéâtre de Capoue

L’amphithéâtre Campano ou Capuano, est un amphithéâtre romain antique, situé sur la commune de Santa Maria Capua Vetere. Il a été construit entre la fin du premier et le début du IIe siècle après J.-C. C’est le deuxième plus grand de ce genre, après le Colisée de Rome. Il lui a probablement servi de modèle, ayant été, sans doute, le premier amphithéâtre du monde romain.
Il fut aussi le siège de la première école de gladiateurs (ludus)
Sa structure est elliptique, proche du Colisée de Rome, mesurant 170 par 139 mètres.

Ce lieu a une place très importante dans la culture traditionnelle et l’imagination collective. Car c’est d’ici que le gladiateur Spartacus, en 73 avant notre ère, déclencha la révolte qui a tenu Rome en échec plus de deux ans, bouleversant sa vie politique, et se terminant par l’instauration du premier triumvirat.
Une grande partie de ses pierres ont été utilisées à l’époque normande pour construire le Castello delle Pietre dans la nouvelle ville de Capoue.

L’extérieur possédait 4 niveaux d’une hauteur totale de 46 mètres. Chaque étage était de style toscan. Les trois étages inférieurs comptaient chacun 80 arches de travertin, avec des clés de voûte décorées des bustes de dieux (sept d’entre eux sont visibles dans la façade de la mairie de Capoue), d’autres sont exposés dans le musée de la ville, une vingtaine est sur place.
Les vestiges sont répartis entre le musée Campano de la ville de Capoue, le musée archéologique de l’ancienne Capoue à Santa Maria Capua Vetere, ou au Musée archéologique national de Naples comme la Vénus de Capoue trouvée ici.

Le sol de l’arène était en bois recouvert de sable. Des couloirs occupaient le sous-sol ; encore très bien conservés.
Sur le site, on trouve à l’est une citerne rectangulaire, qui était reliée à l’amphithéâtre par une conduite, permettant le nettoyage des souterrains. Une chapelle fut élevée aux V-VIe siècles vers la deuxième entrée ouest au nord.
L’amphithéâtre fut détruit en 456 après J.-C. par le pillage de Genséric, mais réparé en 530. Pendant les dominations Goth et Lombard, le bâtiment demeura en fonction, jusqu’à la destruction de la ville en 841 par des mercenaires sarrasins, où il fut transformé en forteresse.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>