Commentaires récents

Partagez



Si vous aimez

Visite du site de Pompéi

Carte interactive du site archéologique de Pompéi, cliquez sur l’icône, puis sur l’image d’un lieu pour y accéder

KML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-LogoWikitude-Logo
Pompéi

chargement de la carte - veuillez patienter...

Amphithéatre, Pompéi: 40.751207, 14.495366
Basilique, Pompéi: 40.748736, 14.484529
Thermopolium: 40.750687, 14.484079
Panificio, Pompei: 40.750776, 14.485806
Maison du faune: 40.751280, 14.484497
Maison de la grande fontaine: 40.750915, 14.483896
Maison de la petite fontaine: 40.751353, 14.483489
Maison du navire Europea: 40.750622, 14.491804
Casa del Larario di Achille: 40.750459, 14.489272
Casa del Menandro: 40.749647, 14.489787
Maison du poète tragique: 40.750833, 14.483789
Caserne des gladiateurs: 40.752930, 14.488488
Forum romain: 40.749443, 14.484733
Lupanar: 40.750313, 14.486675
Macellum: 40.750183, 14.485109
Odéon: 40.748939, 14.488950
Palestre: 40.750890, 14.493681
Grand théatre: 40.748923, 14.488124
Temple de Jupiter: 40.750004, 14.484454
Temple de Vespasien: 40.749638, 14.485388
Thermes de Stabi: 40.750134, 14.487340
Thermes du forum: 40.750394, 14.484133
Via del Foro: 40.750557, 14.484336
Via delle tombe: 40.752264, 14.479830
Via di Mercurio: 40.751857, 14.483446
Via Stabiana: 40.751134, 14.486718
Villa des Mystères: 40.753873, 14.477524
Casa di Meleagro: 40.752418, 14.483360
Casa dei capitelli colorati: 40.750419, 14.485474
Villa de Cicéron: 40.751857, 14.480571
Maison de Jason: 40.751630, 14.487501
Maison d\'Apollon: 40.752443, 14.482663
Maison des mosaiques de colombes: 40.748427, 14.487147
Casa del Medico: 40.749427, 14.486976
Casa dei Vettii: 40.752223, 14.484454
Casa del Centenario: 40.750459, 14.489883

carte-site-pompei-pdfcarte-site-pompei-pdf

Télécharger la carte officielle en PDF

Amphithéâtre

Construit vers 75 avant notre ère, c’est le plus ancien amphithéâtre en pierre connu du monde romain. De forme elliptique, il mesure 140 par 105 mètres, et pouvait accueillir environ 18 000 spectateurs. Il s’y déroulaient les combats de gladiateurs.
En l’an 62, un tremblement de terre fissura les voûtes d’accès à l’arène, des arcs en briques furent montés en renfort. Contrairement aux édifices plus récents, il n’y a pas de souterrains.

Basilique

La basilique se trouve à un angle du forum, et remonte à la deuxième moitié du IIe siècle av. J.-C (daté grâce aux marques sur les tuiles qui mentionnent Numérius Popidius, un magistrat samnite). Elle abritait les duumvirs qui présidaient la justice, et servait aussi d’espace de réunion.

Boutiques (botteghe)

Thermopolium de Vetutius Placidus

Le thermopolium (restaurant de rue) a un beau laraire (autel dédié aux dieux du foyer), y sont représentées deux divinités protectrices du commerce autour d’une scène de sacrifice : Mercure, patron du commerce, et Dionysos, dieu du vin. Sur le comptoir, les dolias (jarres) étaient placées dans des orifices. Dans l’une d’elles, 1 600 pièces de monnaie furent retrouvées (montant de 585 sesterces), peut-être la recette. En passant l’arrière-boutique, on accède à la maison du propriétaire. Celle-ci comporte de jolies fresques.

Boulangerie

Cette boulangerie est presque complète : meules, comptoirs de pétrissage et four. Dans le le four, 81 pains ronds cramés furent retrouvés. Des inscriptions indiquent que le pain était non seulement vendu en boutique, mais aussi par des vendeurs ambulants.

Maison du faune (casa del fauno)

Cette grande maison, de type domus, est harmonieuse et richement décorée. Elle remonte à la première moitié du IIe siècle av. J.-C., et fut modifiée à la fin du même siècle.
Un atrium est de type toscan, l’autre est de type hellénistique avec ses quatre colonnes corinthiennes.
Son nom vient du petit bronze représentant un « Faune dansant », chef-d’œuvre du genre. Ses mosaïques sont remarquables, dont surtout celle de la « Bataille d’Issos » (conservée au musée archéologique de Naples), qui était dans la grande exèdre, entre les deux péristyle, dont un avec des colonnes ioniques et des mosaïques représentant les animaux et plantes du Nil, l’autre avec une colonnade dorique entourant un jardin.

Photos du musée archéologique de Naples

Maison de la grande fontaine (casa della fontana grande)

Le jardin de cette maison a une grande fontaine, typique de la période post-augustéenne, en forme de niche et recouverte de mosaïques et de petits verres polychromes. Le bronze qui représente un angelot avec dauphin, est une copie de l’original.

Maison de la petite fontaine (casa della piccola fontana)

La structure originale de la maison a été conservée, en atrium, ouvert sur presque toutes les salles. Par le trou central et son toit incliné vers l’intérieur, l’eau de pluie rejoignait l’impluvium, puis une citerne souterraine. Le jardin péristyle est richement décoré de fresques murales avec des scènes marines. Sa fontaine-nymphe est ornée de mosaïques et de sculptures.

Maison du bateau Europe (casa della nave Europa)

Les salles s’ouvrent sur le péristyle, d’où on passe au grand jardin qui servit de potager (haricots, peut-être des citrons, oignons, choux, vignes, et des plantes exotiques tel que cerises, pêches, abricots ou pistaches qui arrivent en Europe à cette époque depuis le moyen-orient) : des graines ou plants furent retrouvées dans des vases longeant le mur. Le citron servait notamment a protéger les vêtements des insectes. Des animaux étaient élevés dans une grange au fond du jardin.
Le nom de la maison vient du graffiti sur le mur nord du péristyle, représentant un navire marchand avec l’inscription EUROPA (nom de l’héroïne grecque enlevée en mer par Jupiter déguisé en taureau).

A lire à propos de cette maison : www.pompeiitaly.org/it/scavi-di-pompei/la-casa-della-nave-europa

Maison du lararium d’Achille

La façade carrée indique l’ancienneté de la maison. Des travaux de restructuration étaient encore en cours au moment de l’éruption, pour réparer les dégâts du tremblement de terre de l’an 62 après J.-C.
On y trouve de jolies décorations, cadres figuratifs sur fond de scènes mythologiques et de natures mortes.
Son nom est du aux figures peintes et en relief, sur un fond bleu, montrant les derniers épisodes de la guerre de Troie : le duel entre Achille et Hector, la mort du troyen, la restitution de son corps, le char, et son vieux père Priam escorté d’Hermès.

Maison de Ménandre (Casa del Menandro)

Construite au IIIe siècle av. J.-C., puis agrandie à plus de 1.800 mètres carrés, c’est une des plus vastes et riches demeures de Pompéi. Elle aurait appartenu à la gens Poppæa, dont faisait partie Poppée, la seconde épouse de Néron. C’est ce que suggère le découverte d’un squelette avec au doigt une bague portant l’inscription « Q. Poppæus Eros ».
L’atrium toscan, avec l’impluvium en marbre, comprend des peintures et un petit temple, où étaient vénérés les Lares (protecteurs de la famille) et le Genius, l’esprit vital du maître de maison.
A la gauche de l’entrée, trois cadres figurent des scènes de la guerre de Troie; dans la «chambre verte», une fresque avec cupidons et vignes narre de façon humoristique le mariage de Hippodamie, et il s’y trouve une belle mosaïque colorée d’une scène du Nil . Dans une niche du péristyle, est représenté le dramaturge grec Ménandre, auquel la maison doit son nom.
La zone des bains, en cours de restauration au moment de l’éruption de 79 a une cours avec 4 colonnades, vestiaire, caldarium (salle chaude). Une mosaïque représente des animaux marins et des figures négroïdes, et à l’entrée, un serviteur portant un contenant à onguents.

Maison du poète tragique (casa del poeta tragico)

Bien qu’un peu petite ; cette maison est un harmonieux atrium, typique de la classe moyenne s’étant enrichie. Les deux boutiques à proximité suggèrent que le propriétaire (qui s’appellerait Aninus), fut un commerçant nouveau riche.
Elle a pris son nom de la mosaïque d’un tablinum, avec une scène de répétition théâtrale, se trouvant désormais dans le musée archéologique Naples. Les peintures de l’atrium représentent Admète et Alceste, et des épisodes de l’Iliade.
A l’entrée de la maison se trouve au sol la célèbre mosaïque avec un chien enchaîné et l’inscription CAVE CANEM (attention au chien).

Photos issues du musée archéologique de Naples :

Caserne des gladiateurs (Caserma dei gladiatori)

La « Caserne des gladiateurs » a un quadriportique adjacent au Grand Théâtre de Pompéi, situé derrière la scène de ce dernier. Datant du IIe siècle av. J.-C., c’est l’un des plus anciens quadriportiques d’Italie attenant à un théâtre.
C’était une zone de détente pour les spectateurs. Le portique compte 74 colonnes doriques.
Après le du tremblement de terre de 62, il est transformé en caserne pour gladiateurs. L’entrée monumentale est alors murée. Les gladiateurs allaient combattre dans l’amphithéâtre.
Dans le secteur dédié aux repas, une grande cuisine compte une cheminée géante à quatre feux.
Au premier étage, fut construit un balcon en bois au niveau de l’appartement du laniste (l’entraîneur). Les autres zones comprennent les chambres des gladiateurs. Y furent découvert des armes de parade : casques, jambières, ceintures de métal et un protège-épaule de rétiaire.
Les murs sont décorés de fresques, dont une de la salle à manger où figurent Mars et Vénus. Les chambres sont décorées avec des trophées d’armes de gladiateurs.
Ici, 18 squelettes furent découverts, dont celui d’un bébé dans un panier ; deux se trouvaient dans un cachot. On retrouva aussi le squelette d’un cheval richement harnaché.

Forum (Foro romano)

Ce forum date du IIe siècle avant notre ère, il fut construit en raison de la croissance de la ville, en complément du forum triangulaire. Il se situe à la croisée des axes principaux du centre urbain, mais en périphérie. C’était la place principale, où les chars étaient interdits, avec des bâtiments religieux et économiques, le centre politique et judiciaire. S’y pratiquaient les transactions commerciales.
Au premier siècle après J.-C., y est célébrée la maison impériale, avec des statues monumentales dont restent les bases devant les édifices municipaux. Le long des arcades, se trouvaient les statues de citoyens éminents.
Se trouve le temple de Jupiter, père de tous les dieux, d’Apollon et des Lares ; mais aussi des entrepôts alimentaires et des sièges de ligues professionnelles.
Dans la villa de Julia Felix, fut trouvée une frise dite « Scènes de la vie du Forum », où l’on voit les diverses activités, tel que marchands ambulants, une dame faisant l’aumône à un mendiant, des hommes semblant rendre justice, etc. Une scène figure une classe en plein air, où les élèves tournent les yeux quand l’un d’entre eux est fessé.
Le périmètre du forum avait plus de 400 mètres (38 par 142 m), parcouru sur trois côtés par une longue et élégante colonnade surmontée d’une grande galerie. Entre les colonnes se trouvaient les statues de personnages illustres, et la tribune accueillant les orateurs. Au fond un grand escalier menait au Temple de Jupiter.

Lupanar

En latin, Lupa signifie prostituée. Ce lupanar est le seul bordel de Pompéi qui fut construit pour cette fonction spécifique, les autres ne formant qu’ une petite pièce au dernier étage d’une boutique.
Au rez-de-chaussée comme à l’étage, il y a cinq chambres,  et une toilette. Les lits en maçonnerie étaient recouverts de matelas (fort heureusement).
Des peintures qui représentent différentes positions de copulation ornaient le bordel.
Les prostituées étaient des esclaves, généralement grecque ou orientale. Le prix variait de 2 à 8 as (une portion de vin coûtait 1 as).
L’édifice date de la dernière période de la ville : dans une pièce, le plâtre a figé l’empreinte d’une monnaie de l’an 72 après J.-C.

Photos du musée archéologique de Naples

Macellum

C’était le principal marché de la ville, datant du deuxième siècle avant J.-C., puis rénové par la suite. Il est situé dans la partie nord-est du forum. En 79, il était en cours de travaux.
Devant le porche d’entrée, se tenaient des statues en l’honneur de citoyens célèbres. L’intérieur est une cour en arcades avec des magasins. Les 12 bases au centre servaient de support pour des poteaux en bois qui soutenaient un toit conique. Au fond à droite, l’endroit servait à la vente de viande et de poisson. Sur le mur du nord-ouest, il y a des fresques d’architectures fantastiques alternant avec des panneaux, des peintures mythologiques, des natures mortes, etc.

Odéon, petit théâtre

Ce petit théâtre ou odéon était peut-être destiné à des spectacles musicaux, de théâtre et de récitals de poésie. Il a été construit dans les premières années de la colonie de Sulla (vers 80 avant J.-C.). Il était couvert, ce qui lui assurait une excellente acoustique.
Sa capacité était tout juste de mille spectateurs. Plutôt bien conservé, sa disposition est typique du théâtre grec, en étant encaissé sur une pente naturelle.
Le toit reposait sur les murs périphériques (qui délimitaient la cavea) décorés par des atlantes sculptés.
Les gradins du bas (ima cavea) avaient des marches basses et de larges sièges. Une balustrade sépare ces places prestigieuses du reste.

Grande Palestre

Ce grand bâtiment rectangulaire (142 par 107 mètres), avec des portiques sur trois côtés et une piscine au centre, date de l’époque augustéenne. Le quatrième coté, tourné vers l’amphithéâtre, comptait trois entrées monumentales. Il dispose d’un vaste espace vert servant de terrain de sport ou de marché aux esclaves. S’y pratiquaient notamment les exercices de gymnastique des associations de jeunesses promues par la propagande de l’empereur.
Le long du portique, était plantée une double rangée de platanes (dont les racines ont été fossilisées), pour donner de l’ombre. Sur le côté est, le portail endommagé par le tremblement de terre de 62 après J.-C. fut reconstruit en briques. Côté sud, se trouve un accès à des latrines, qui était nettoyées par de l’eau amenée par un canal depuis la piscine.

Grand théâtre

Le grand théâtre remonte au IIe siècle avant notre ère. La pente naturelle fut exploitée pour construire les gradins (la cavea) en fer à cheval, et divisée en trois zones. Les gradins inférieurs (ima cavea), qui étaient recouverts de marbre, était réservés aux colons et aux citoyens importants. Le corridor en anneau qui soutient les gradins supérieurs, fut ajouté à l’époque augustéenne. Ce théâtre pouvait accueillir environ 5000 spectateurs.
La scène en briques, embellie de marbres et de statues, date de la restauration ayant suivi le tremblement de terre de l’an 62. Cependant, les travaux n’étaient pas achevés lors de l’éruption de 79.
Devaient probablement être produits ici comédies et tragédies, dont les Atellanae (Les farces populaires en langue Osque), les comédies de Plaute et Térence, mimes et pantomimes avec danse et musique.

Temple de Jupiter

A l’extrémité septentrionale du forum, le temple occupait une plate-forme surélevée. Il remonte au deuxième siècle av. J.-C. On accède au podium par un escalier. Au fond, la cellule était précédée de colonnes et était divisée en trois par des colonnades sur deux niveaux. Elle abritait une statue monumentale de Jupiter, dont il reste la tête, de l’époque de Sulla (vers 80 av. J.-C., conservée au musée archéologique de Naples), période où l’édifice est transformé en Capitolium et dédié au culte de la «Triade Capitoline» (Jupiter, Junon, Minerve).
Le plancher de la cellule, comme dans le temple d’Apollon, était en diamants de pierres polychromes.
Trois salles souterraines voûtées se situaient sous le podium.

Temple de Vespasien

Le petit “Temple de Vespasien” (désigné aussi comme “Temple du Génie d’Auguste”) se trouve dans la partie orientale du forum.
Probablement construit à l’époque augustéenne, il se caractérise par un portail menant dans une cour avec le temple tétrastyle sur un podium contre le mur du fond, qui était accessible par deux escaliers latéraux.
Au centre est conservé l’autel sacrificiel de marbre marbre blanc, décoré de bas-reliefs. Ceux-ci représentent sur la face devant le temple, le sacrifice d’un taureau, les instruments du rite sur les cotés, et sur la face arrière une couronne de chêne entourée de lauriers.

Thermes de Stabi (Terme stabiane)

Ces thermes sont le plus ancien établissement thermal de Pompéi, datant du IIe siècle av. J.-C., et construit sur un ancien complexe (IVe – IIIe siècle).
La section à l’est de la palestre avec portique est dédiée aux bains, divisés en deux zones, hommes et femmes, avec un frigidarium (bain froid), un apodyterium (dressing), un tepidarium (bain tiède), un caldarium (bain chaud ), et les fours (pour chauffer).
Au nord de la palestre, se trouvent de grandes latrines. A l’ouest, se trouve la piscine (natatio).
Dans l’entrée et dans la palestre sont conservés des décorations raffinées en stuc polychrome (installées peu avant l’éruption de 79), avec des figures mythologiques, en stuc pour résister à l’humidité.
Pour chauffer, le sol était soutenu par des piliers en briques, laissant un vide (hypocauste) où circulait l’air chaud produit par les fours.

Thermes du forum (Terme del foro)

Ils sont construits après 80 avant J.-C. sur le modèle des thermes de Stabi. Aux côtés des fours se trouvent les sections féminine et masculine, chacune avec apodyterium (vestiaire), frigidarium (bain froid), tepidarium (salle tiède), caldarium (salle chaude). Des tuyauterie dans les murs permettaient le chauffage.
Le tepidarium masculin n’était pas chauffé par des équipements modernes, mais par un grand brasero de bronze. On peut y admirer une splendide voûte en berceau, travaillée en stuc, et une série de télamons (statues adossées aux piliers) en terre cuite placées entre des niches rectangulaires. Dans la cour de la palestre avec arcades se pratiquaient les exercices physiques. Ces bains publics n’étaient pas cher et très populaire.

Villa des mystères

Cette villa grandiose appartenait probablement à la famille Istacidii, une des plus importantes de l’époque augustéenne à Pompéi. Le plan architectural serait du premier siècle avant J.-C. C’est un édifice grandiose de par ses proportions et son superbe cycle de fresques. La villa était en travaux lors de l’éruption.
La « salle des mystères », un triclinium, est ornée de peintures extraordinaires, sur une longueur de 17 mètres et une hauteur de 3 mètres. La scène est dominée par un couple divin placé au centre de la paroi du fond, identifié comme Dionysos et Aphrodite (ou Ariane). Plusieurs interprétations divergent, entre l’initiation d’une jeune mariée pour les uns, ou la préparation d’un riche mariage pour d’autres, etc.
La maison est séparée de l’extérieure par une longue galerie d’arcades et une série de jardins, formant un ensemble harmonieux. Elle est équipée de deux fours et des pièces servaient à la vinification. Plusieurs salles disposent de bains.

Photos du musée archéologique de Naples

Casa di Meleagro

Photos du musée archéologique de Naples


Villa de Cicéron

Photos issues du musée archéologique de Naples

Casa dei capitelli colorati

Photos issues du musée archéologique de Naples


Maison de Jason

Photos issues du musée archéologique de Naples


Maison d’Apollon

Photos issues du musée archéologique de Naples


Maison des mosaïques de Colombes

Photos issues du musée archéologique de Naples


Maison du médecin (Casa del Medico)

Photos issues du musée archéologique de Naples

Casa dei Vettii

Casa del Centenario

Via del foro

Via delle tombe (rue des tombes)

Via di Mercurio

Via Stabiana

Maisons de Pompéi


Rues de Pompéi

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>