Commentaires récents

Partagez



Si vous aimez

San Lorenzo Maggiore

San Lorenzo Maggiore Napoli

San Lorenzo Maggiore

San Lorenzo Maggiore est une des basiliques les plus anciennes de Naples, située sur le site de l’antique agora grecque et du forum romain, sur l’antique voie decumanus maximus, en plein centre historique.
Datant du XIIIe siècle, son intérieur a conservé son style gothique.

 

Histoire

Le pape Grégoire IX décida en 1235 l’érection d’une église dédiée à Saint Laurent. C’est l’église dite du Foro (d’époque paléochrétienne) qui fut attribuée aux franciscains.
Charles Ier d’Anjou, peu après sa victoire sur Manfred à la bataille de Bénévent, vers 1270 supporta la reconstruction de la basilique et du couvent, dans un mélange de style gothique français et franciscain.
L’abside, unique dans son genre en Italie du Sud, est un exemple du gothique français. Tandis que vers le transept, le gothique devient italien, signe de l’évolution des bâtisseurs.

Au cours des siècles qui suivirent et qui connurent des tremblements de terre, la basilique fut souvent réaménagée, et à partir du XVIe siècle, de pesantes décorations baroques furent insérées. Entre la fin du XIXe et la seconde moitié du XXe siècle, l’ornementation baroque fut retirée à quelques exceptions près comme la façade de Ferdinando Sanfelice et les deux chapelles de Cosimo Fanzago.

Le musée San Lorenzo occupe les trois étages au-dessus de la cour ; il est consacré à l’histoire de l’église San Lorenzo et à celle de la région, depuis l’antiquité.

 

Site archéologique

Sous l’église San Lorenzo, se retrouve près de la moitié d’un marché couvert d’origine romaine. C’est le seul site gréco-romain de grande envergure qui ait fait l’objet de fouilles dans le centre-ville de Naples.

 

Description de l’église

Le portail gothique de la façade garde toujours la porte en bois du XIVe siècle. La façade baroque de San Felice remonte à 1742.

L’intéressant clocher du XVe siècle, plusieurs fois reconstruit, possède une tour carrée. En raison de son emplacement en plein centre ville, il fut à plusieurs reprise le lieu de faits historiques, d’assauts et de sièges.

L’intérieur de l’église est formé d’une nef encadrée de chapelles. Le coté de droite, conserve notamment la tombe de Ludovico Aldomorisco (1421), conseiller du roi Ladislas de Durazzo.

Dans une chapelle de gauche, une Adoration des Mages de Marco Pino, réalisée au milieu du XVIe, était à l’origine destinée à l’ancienne église de Jésus.

Sur le coté gauche du transept, la chapelle Saint-Antoine est une majestueuse œuvre de Cosimo Fanzago (1638). Il s’y trouvait le célèbre tableau de Simone MartiniSaint Louis de Toulouse couronnant son frère Robert d’Anjou (désormais au musée de Capodimonte).

Dans le transept se trouvent diverses fresques remontant aux origines de l’église : celles du XIVe siècle de Montano d’Arezzo et autres. Aussi, la pierre tombale de Charles de Duras, mis à mort en 1348 par le roi Louis de Hongrie (la date inscrite, 1347, est erronée)

L’abside, les arches du déambulatoire et ses chapelles rayonnantes sont d’un style gothique typiquement français. S’y trouve le tombeau de Catherine d’Autriche, première épouse du duc Charles de Calabre, et première sculpture du napolitain Tino Camaino.

Le maître-autel, œuvre de la Renaissance fut sculpté par Giovanni da Nola. Au sommet des statues de saints : Laurent, Antoine et François. Sur la partie inférieure : le martyre de Saint-Laurent, Saint-François et le loup de Gubbio et Saint Antoine parlant aux poissons.

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
San Lorenzo Maggiore

chargement de la carte - veuillez patienter...

San Lorenzo Maggiore 40.851154, 14.257060 San Lorenzo Maggiore

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>